Pages Navigation Menu

Les compléments alimentaires ont-ils une réelle efficacité ?

Les compléments alimentaires ont-ils une réelle efficacité ?

En général, les besoins en nutriments devraient être satisfaits principalement par le régime alimentaire. Mais pour certaines personnes, les compléments peuvent être un moyen utile d’obtenir des nutriments qui leur manqueraient autrement. Beaucoup les utilisent au quotidien pour des raisons diverses mais sont-ils réellement efficaces ?

Qui a besoin de compléments ?

Si vous êtes généralement en santé et que vous mangez une grande variété d’aliments, notamment des fruits, des légumes, des grains entiers, des légumineuses, des produits laitiers faibles en gras, des viandes maigres et du poisson, vous n’avez probablement pas besoin de compléments alimentaires.

Mais ils peuvent être appropriés dans certaines situations :

  • Les femmes qui pourraient devenir enceintes devraient consommer 400 microgrammes d’acide folique par jour à partir d’aliments enrichis ou de compléments, en plus de manger des aliments qui contiennent naturellement du folate.
  • Les femmes enceintes devraient prendre une vitamine prénatale qui comprend du fer ou un supplément de fer séparé.
  • Les adultes de 50 ans et plus devraient manger des aliments enrichis en vitamine B-12, comme les céréales enrichies, ou prendre un complément contenant du B-12.
  • Les adultes de 65 ans et plus devraient prendre de la vitamine D tous les jours pour réduire le risque de chute.

Les compléments alimentaires peuvent également être appropriés si vous :

  • Ne mangez pas bien ou consommez moins de calories que nécessaire.
  • Etes végétarien et que vous mangez une variété limitée d’aliments.
  • Suivez tout autre type de régime alimentaire qui restreint une catégorie entière d’aliments.
  • Ne consommez pas deux à trois portions par semaine de fruits de mer, qui fournissent des acides gras oméga-3 pour la santé cardiaque.

Efficacité contestée

Efficacité contestéeTout comme les médicaments, les consommateurs peuvent s’attacher à leurs compléments, leur attribuant parfois des effets bénéfiques qui sont très peu plausibles, et plus probablement des effets placebo. Il peut être difficile de convaincre les gens que les compléments qu’ils prennent sont inutiles et même potentiellement nocifs. Telle est la nature de l’industrie des compléments : Un triomphe du marketing et une aubaine incontestée pour les fabricants, mais des milliards de dollars de dépenses et peu de preuves que les compléments ont des bienfaits réels pour la santé, quels qu’ils soient.

Beaucoup de compléments alimentaires prétendent vous aider à vous mettre en forme ou à perdre du poids, mais sont-ils vraiment efficaces ?

Plusieurs nouvelles recherches des National Institutes of Health visent à aider les gens à dissiper la confusion entourant les compléments en résumant ce que l’on sait sur l’innocuité et l’efficacité des ingrédients des compléments populaires, a annoncé l’agence le 24 janvier.

Par exemple, les NIH ont préparé une fiche d’information sur les ingrédients des compléments d’exercice, dont les fabricants affirment souvent qu’ils peuvent améliorer la force ou l’endurance des utilisateurs, ou les aider à atteindre leurs objectifs de performance plus rapidement.

« Les compléments alimentaires commercialisés pour l’exercice et les performances athlétiques ne peuvent remplacer une alimentation saine, mais certains peuvent avoir une valeur pour certains types d’activités « , a déclaré Paul Coates, directeur de l’Office of Dietary Supplements (ODS) au NIH, dans un communiqué. « D’autres ne semblent pas fonctionner, et certains pourraient même être nocifs. »

La fiche d’information couvre plus de deux douzaines d’ingrédients présents dans les compléments d’exercice. Vous songez à essayer la créatine ? La fiche d’information indique que ce complément peut aider avec de courtes poussées d’activité de haute intensité comme le sprint ou l’haltérophilie, mais pas avec des exercices d’endurance comme la course de distance ou la natation. D’autre part, les antioxydants tels que les vitamines C et E ne semblent pas aider à améliorer les performances, bien qu’ils soient nécessaires en petites quantités pour la santé en général, selon les NIH.

Une deuxième fiche d’information porte sur les compléments amaigrissants. Malgré la popularité de ces compléments, il y a peu de preuves qu’ils fonctionnent réellement, et certains peuvent même être nocifs, selon l’agence. « Les gens ne savent peut-être pas que de nombreux fabricants de compléments amaigrissants ne mènent pas d’études chez l’humain pour déterminer si leur produit fonctionne et s’il est sécuritaire « , a déclaré Anne Thurn, directrice du programme de communications de l’ODS.

L’ingrédient chrome, par exemple, peut aider les gens à perdre une très petite quantité de poids et de graisse corporelle.

Les consommateurs doivent garder à l’esprit que de nombreux compléments contiennent plus d’un ingrédient, et ces combinaisons n’ont souvent pas été étudiées pour leur sécurité ou leur efficacité, selon l’agence.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *