Pages Navigation Menu

Quels sont les symptômes courants chez une personne dépressive ?

Quels sont les symptômes courants chez une personne dépressive ?

La dépression peut toucher n’importe qui. C’est ce mal-être qui s’installe en nous après un événement triste ou choquant. Pour venir à bout de cette maladie, le suivi d’un traitement adapté est indispensable. Comment savoir si ce que nous vivons est réellement une dépression ou seulement une tristesse passagère ? Voici les signes qui ne trompent pas.

L’humeur dépressive : une profonde tristesse

Une tristesse intense est le premier signe constaté chez un dépressif. Elle est notamment douloureuse et incompréhensible. La plupart du temps, elle s’accompagne de pleurs et d’un sentiment d’accablement. La personne atteinte a l’impression constante que tout va mal et qu’aucune situation favorable ne peut lui advenir. Ce sentiment est quasi-permanent. Aucune consolation ni réconfort ne peuvent l’atténuer. Cette tristesse est tellement forte que seul un traitement adéquat pourra permettre le patient de s’en sortir.

Grande fatigue et perte d’intérêt

Un des symptômes de dépression le plus courant est la perte d’intérêt. Si une personne saine développe toujours des désirs pour contrer l’ennui, une personne dépressive perd tout intérêt sur les différents domaines de sa vie. Elle n’a plus goût aux petits plaisirs. Tout lui paraît sombre et la vie n’a pour cette personne plus de sens.

La perte d’intérêt aux choses de la vie peut pousser certains dépressifs au suicide.

Un des signes de cette affection est la fatigue persistante que ni repos ni sommeil ne peuvent résoudre.

Troubles de la concentration et du sommeil

Un dépressif connaît également une fatigue intellectuelle exprimée par une absence de concentration, un manque d’attention et une difficulté à mémoriser. Il est souvent victime d’un ralentissement des pensées et d’une incapacité à réfléchir ou à s’exprimer. Certes, il est possible qu’il puisse s’agir d’un signe de l’apparition d’une maladie cognitive comme l’Alzheimer, mais la plupart du temps il s’agit des signes d’une dépression.

La dépression perturbe également le sommeil. On constate que chez une personne atteinte de ce trouble, le sommeil est moins profond et peu réparateur. La dépression peut même causer des insomnies. A contrario, chez certains cas, on peut faire état d’une somnolence aiguë.

Dévalorisation de soi et sentiment de culpabilité

La dépréciation de soi est également un signe de dépression. La personne atteinte pense que son existence est sans importance et elle perd toute l’estime qu’elle avait d’elle. La personne dépressive a le sentiment de ne rien valoir professionnellement et personnellement. Elle pense qu’elle ne mérite pas l’amour des autres. Ce sentiment peut parfois s’accompagner d’une impression d’inutilité et de solitude. Le dépressif croit que son entourage a de lui des opinions négatives.

La dépression s’accompagne également d’une perte d’appétit. Cuisiner devient alors une corvée et les horaires des repas sont irréguliers. Toutefois, on note chez certains un excès d’appétit avec des tendances aux fringales (aliments sucrés) qui entraînent une augmentation de poids.

Symptôme somatique et baisse de la libido

D’autres symptômes physiques aident également à déterminer si un sujet est véritablement dépressif.

Des maux de tête et des problèmes digestifs peuvent entre autres survenir chez une personne atteinte de dépression.

La vie sexuelle peut aussi être touchée, entraînant une baisse du désir sexuel ou, dans certains cas, une incapacité à passer à l’acte.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *