Pages Navigation Menu

Pourquoi l’alcool donne-t-il soif ?

Pourquoi l’alcool donne-t-il soif ?

La soif représente un signal d’alarme de la déshydratation. Boire et éprouver la sensation de soif peu paraître paradoxal, mais cela dépend de la nature du breuvage. Nous allons développer le pourquoi de ce phénomène résultant de la capacité de notre corps à nous avertir d’un problème à résoudre de toute urgence.

Le corps nous parle

Le corps se modifie en quelques minutes ou sur plusieurs jours selon l’alarme à émettre. Un danger immédiat se verra caractériser par une sensation extrêmement désagréable d’une façon inopinée.

Les douleurs en général

Les douleurs nous indiquent de stopper de suite ce que l’on fait.

  • Point de côté : courir.
  • Douleur à la poitrine : ce que l’on fait à cet instant, manger, boire, courir…
  • Douleur de brûlure : extraire sa main, son bras de la source de chaleur ou baisser celle de la douche…
  • Douleurs aux pieds : marcher ou courir.
  • Brûlure au niveau de la sangle abdominale, enceinte : reposez-vous.

Le mal de tête

Il ne faut pas confondre le mal de tête avec la migraine. Quand le mal de tête survient alors que l’on mange ou que l’on boit, un ingrédient ne vous convient pas ou vous avez déjà trop bu ou mangé.

Lorsque le mal de tête revient fréquemment, il est nécessaire de consulter un médecin. La source de la douleur peut être de diverses origines, lui seul pourra la découvrir grâce à des questions qu’il vous posera et des analyses.

Les nausées ou vomissements

  • Hormis les changements hormonaux pendant la grossesse, les nausées et vomissement accompagnent généralement des urgences médicales : appendicite, cassure… ce sont quelquefois les fortes douleurs accompagnant l’urgence qui poussent au vomissement.
  • Les nausées et vomissements consécutifs à une prise d’alcool sont différents de l’urgence médicale. Il y a une cause et donc, un effet. L’arrêt de la boisson devrait voir les choses rentrer dans l’ordre.

La soif

C’est l’alarme de la déshydratation, elle a déjà commencé. Il est nécessaire de boire fréquemment avant d’avoir soif. Une ou deux gorgées toutes les 20 minutes préviennent de la déshydratation et donc de la soif. Un enfant ou une personne âgée, beaucoup plus fragiles, qui demande à boire, à la maison, en promenade ou en voiture doit être servie immédiatement.

La coloration ou la disparition des lunules

Elles peuvent avertir d’un diabète, d’une maladie hépatique, d’une mauvaise oxygénation du sang, de présence de cuivre ou autre métaux lourds dans le système sanguin…

L’alcool déshydrate intensément

Les reins fonctionnent en permanence, ils filtrent ce que l’on boit, ce que l’on mange et qui a été broyé, afin de les éliminer par la vessie. Si les reins n’étaient pas freinés par une certaine hormone, la vasopressine, ils élimineraient une quantité trop importante d’eau stockée dans notre corps. L’alcool détruit cette hormone en entrant dans le sang, avant que celui-ci passe dans les reins pour y être filtré. Les reins se retrouvent sans ce régulateur, et cherchent à puiser l’eau du corps où elle le peut, jusqu’au cerveau. On élimine alors, trop d’eau par les urines, et le corps demande à boire, car la déshydratation commence à se faire sentir. Les lèvres et la langue sont sèches, on salive moins, il faut boire, on a très soif. Mais il est nécessaire de boire de l’eau et si possible une bouteille de la boisson Alcoool qui ralentira les effets de l’alcool et permettra à la vasopressine de reprendre son travail.

Comment prévenir la déshydratation ?

Pour éviter la déshydratation, il est nécessaire d’avaler de l’eau. Le fait de manger en buvant retarde le processus de destruction de l’hormone vasopressine, la déshydratation pourra être évitée, si l’on s’arrête de consommer de l’alcool à la fin du repas.

Boire une bouteille d’Alcoool, ce breuvage à base de poire nashi originaire d’Asie et de Figue de barbarie. La startup Alcoool a mis au point cette boisson en se basant sur des faits scientifiquement prouvés. En accélérant le processus d’élimination de l’alcool en agissant sur l’alcool-déshydrogénase et l’aldéhyde-déshydrogénase, des enzymes du métabolisme de l’éthanol. On évite la gueule de bois, la déshydratation due à l’alcool et les maux de tête.