Pages Navigation Menu

Que faire en cas de piqûre de guêpes ou d’abeilles ?

Que faire en cas de piqûre de guêpes ou d’abeilles ?

Avec les beaux jours reviennent les risques de piqûres d`insectes et particulièrement les risques de piqûres de guêpes, d`abeilles, et de frelons. L`abeille est un insecte à dard cranté qui ne pique qu`une fois en laissant son dard. La guêpe possède un dard lisse et peut piquer plusieurs fois. Les venins contiennent diverses substances toxiques et allergisantes. A côté des manifestations allergiques vraies qui surviennent sur un terrain particulier, ou après une sensibilisation préalable, on connaît des manifestations directement liées au venin lui-même. La mortalité des personnes piquées par abeilles, guêpes ou frelons n`est pas nulle.
Lors d`une piqûre isolée, la réaction habituelle comprend l`association douleur, zone surélevée blanche, et rougeur avec œdème local. On peut observer des manifestations viscérales de choc allergique pouvant entraîner une baisse de tension artérielle et un état de choc plus ou moins prononcé. Certaines localisations des piqûres sont très dangereuses et en particulier dans la bouche et le pharynx, ce qui entraîne habituellement un œdème pharyngé provoquant une asphyxie particulièrement sévère et redoutable, avec risque mortel. Par ailleurs, des piqûres multiples peuvent déterminer une injection massive de venin sur l`ensemble du revêtement cutané avec état de choc toxique qui survient habituellement en moins d`une heure.

Piqûre de guêpe, abeille, ou frelon

La conduite à tenir en présence d`une piqûre d`abeille, de guêpe et de frelon est la suivante:
– Si la piqûre est isolée en surface cutanée normale: des soins locaux à type d`anti allergiques locaux ou d`antiinflammatoires sont suffisants, en pommade.
– Si la piqûre est isolée en zone sensible en particulier au niveau de la face, une préparation de corticoïdes locaux peut être nécessaire, prescrite par un médecin.- Si le sujet piqué est allergique, le danger est grand,

Localement, il vaut mieux essayer dans tous les cas l`ablation de l`aiguillon en prenant soin de ne jamais pincer le dard pour éviter les glandes à venin. Une désinfection locale à l`eau savonneuse suffit habituellement. Chez les sujets sensibles, une désensibilisation ultérieure aux extraits venimeux de l`insecte peut être nécessaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *