Pages Navigation Menu

Mettez fin aux infections urinaires récurrentes

Mettez fin aux infections urinaires récurrentes

L’infection urinaire provoque des sensations très douloureuses et elle est handicapante pour ceux qui en sont atteints. Cette infection très répandue touche aussi bien les femmes que les hommes et atteint la totalité du système urinaire, voire les reins dans certains cas. Il est important de soigner rapidement l’infection urinaire et de mettre en place un traitement préventif pour éviter la rechute.

Qu’est-ce que l’infection urinaire et à quoi est-elle due ?

Il n’y a pas qu’un seul type d’infection urinaire. En effet, on peut catégoriser cette infection urinaire en trois types. Pour en venir à bout, nous allons par la suite étudier les diverses causes et solutions à envisager, à l’instar du D-Mannose.

La cystite

C’est l’infection urinaire la plus souvent détectée. Ce type d’infection urinaire est plutôt contractée par les femmes. La cystite est le résultat d’une inflammation vive de la vessie, qui est déclenchée par le développement de bactéries qu’on trouve d’habitude dans les intestins. Ces bactéries se nomment Escherichia Coli. Elles sont présentes dans les excréments et sur l’anus. Le fait qu’on trouve la cystite plutôt chez les femmes est lié à la proximité entre la région anale, la vulve et l’urètre. Les bactéries transitent de l’anus vers l’urètre pour s’y installer et proliférer dans la vessie.

L’urétrite infectieuse

Comme son nom l’indique, cette infection est concentrée sur l’urètre et uniquement dans cette zone. L’urétrite infectieuse est souvent liée à une IST (Infection Sexuellement Transmissible) et on la trouve plus souvent chez l’homme, bien qu’on trouve également quelques cas chez les femmes. Ce sont des agents infectieux qui sont responsables de l’inflammation. Il s’agira de détecter une infection au chlamydia ou au gonocoque.

La pyélonéphrite

C’est l’infection la plus importante et qui ne doit pas être négligée, au risque de complications importantes. C’est une inflammation des reins et du bassinet (la partie du rein qui récupère les urines). Elle est liée à la prolifération d’une bactérie à cause d’une cystite mal prise en charge. Les bactéries poursuivent le chemin après la vessie pour atteindre les reins. On constate un plus grand nombre de cas chez les femmes et en particulier chez les femmes enceintes.

Les causes de ces infections

Chez les femmes, les infections urinaires sont souvent liées à un canal de l’urètre court et à la facilité de prolifération des bactéries. Les hommes âgés font aussi souvent face à des infections urinaires à cause d’un dérèglement de la prostate. L’urine est un élément qui est censé être stérile et qui expulse les bactéries lorsque l’on urine. Le fait de faire souvent pipi favorise l’élimination des bactéries et empêche l’ascension vers la vessie. Mais parfois, les bactéries arrivent à s’installer et à se reproduire et l’urine se contamine au fur et à mesure. Le fait de retenir son urine trop longtemps et de ne pas boire assez sont des facteurs aggravants.

Que provoque une infection urinaire ?

Les symptômes de l’infection urinaire sont assez faciles à reconnaître. Ils peuvent arriver de manière subite ou s’installer doucement. Vous êtes sans doute atteint d’une infection urinaire si vous ressentez :

  • une sensation de brûlure ou une forte douleur lorsque vous urinez
  • une sensation de lourdeur dans la vessie
  • un besoin d’aller aux toilettes très régulier
  • l’impression d’avoir toujours envie d’uriner alors qu’aucun liquide ne coule
  • une odeur forte dans vos urines.

Que faire si vous avez ces symptômes ?

Si vous constatez ces symptômes, il est possible d’agir rapidement pour limiter la prolifération des bactéries. Il est conseillé de :

  • boire beaucoup d’eau pour favoriser l’expulsion des bactéries
  • uriner souvent pour ne pas stocker les bactéries
  • ne pas avoir de rapport sexuel afin de ne pas contaminer votre partenaire et ne pas accentuer les symptômes

Pour éviter les antibiotiques qui sont nocifs pour nos flores bactériennes, il existe le D-Mannose. C’est un remède naturel qui n’est pas toxique et qui est aussi bien adapté aux enfants qu’aux adultes. Il n’y a pas de contre-indications à son utilisation. Il est secrété par votre organisme et produit pour garantir le bon fonctionnement du système urinaire. La substance utilisée se retrouve aussi dans la canneberge et dans la sève des arbres. C’est un produit indispensable à avoir sous la main dès les premiers symptômes de l’infection urinaire. Il peut aussi être utilisé en traitement préventif si vous avez souvent des infections urinaires.

Quelques conseils pour éviter les récidives d’infection urinaire

Ne risquez plus les récidives en mettant en place quelques habitudes quotidiennes.

Buvez de l’eau régulièrement

C’est l’une des problématiques principales qui provoque les infections urinaires ! Nous ne buvons pas assez. Il est recommandé de boire au minimum 1,5 litre par jour. Mais on peut même dépasser cette dose si l’on est sujet à des infections urinaires régulières. Même si vous ne ressentez pas la soif, obligez-vous à boire de petites doses tout au long de la journée.

Lavez-vous avec un savon pour l’hygiène intime

Pas de lavage agressif avec des savons parfumés ou avec un gel douche. Privilégiez un savon conçu pour la toilette intime. Ils sont élaborés pour obtenir le pH idéal afin de ne pas déséquilibrer les flores intestinales et vaginales. Ainsi, vous éliminez en douceur les bactéries sans trop de violence pour votre corps.

Essuyez-vous de l’avant vers l’arrière

Après les selles, pensez à vous essuyer en pratiquant un geste de l’avant vers l’arrière. Ainsi les bactéries Escherichia Coli,naturellement présentes dans nos intestins, ne viendront pas coloniser l’urètre. Pour les femmes, c’est aussi un bon conseil pour éviter les mycoses vaginales.

Évitez les vêtements serrés

Le frottement des vêtements n’est pas une bonne chose pour notre système urinaire. De plus, les matières synthétiques et le manque de place sont des facteurs de transpiration. Cela crée un nid idéal pour la multiplication des bactéries.

Urinez après les rapports sexuels

Après chaque rapport sexuel, il est conseillé d’aller uriner afin de limiter les chances que les bactéries se développent. Le flux urinaire empêche que les bactéries ne remontent dans le canal de l’urètre. Même si vous n’avez pas une grosse envie d’uriner, allez-y pour supprimer les éventuelles bactéries posées sur l’urètre.

Si vous faites face à des infections urinaires trop récurrentes, il est recommandé de consulter un médecin traitant ou un spécialiste afin de vérifier qu’il n’y a pas une problématique plus importante.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *