Pages Navigation Menu

Infertilité féminine

Infertilité féminine

Si un couple décide d’emménager ensemble, dans la plupart des cas, c’est bien dans le but de fonder une famille. Un sentiment de manque risque de s’installer si un enfant ou des enfants ne viennent pas compléter le tableau. Une infertilité féminine peut en être la cause. Quelles sont les causes de l’infertilité féminine ? Quelles solutions proposées pour la résoudre ?

Les causes de l’infertilité féminine

En fait c’est tout l’axe qui touche aux organes de la reproduction qui peuvent être à l’origine d’une infertilité féminine. D’abord comment se définit une infertilité féminine ? C’est l’impossibilité pour un couple de concevoir un enfant après 12-18 mois de vie commune. Pourtant il a des rapports sexuels réguliers et n’utilise pas de contraception. Elle concerne les femmes en âge de reproduction qui ont moins de 35 ans. A noter qu’après cet âge, il devient plus difficile pour une femme de tomber enceinte. Pour en revenir aux causes, c’est le chef d’orchestre de l’appareil génital qui peut être le siège d’une maladie. Il s’agit de l’hypophyse, une glande localisée à la base du cerveau. Atteint par un adénome, il va secréter en surabondance de la prolactine. Cet excès d’hormone aura pour effet d’empêcher l’ovulation et, par voie de conséquence, compromettre toute chance de fécondation. Au niveau de l’appareil génital, les ovaires ne sont pas à même de produire une ovulation. Cas des ovaires polykystiques. Les trompes de Fallope sont bouchées ou présente des problèmes de perméabilité. Même s’il y a ovulation, pas de rencontre ovule mature et spermatozoïde. Le cas échéant il y a risque de grossesse extra-utérine. Au niveau de l’utérus lui-même, des modifications de sa muqueuse peuvent faire en sorte qu’il ne va pas permettre la nidation, entrainant une fausse couche. Autres causes encore l’existence d’une maladie utérine : fibrome, endométriose. Enfin le col de l’utérus est sténosé, perturbant le passage des spermatozoïdes dans leur voyage pour rejoindre l’ovule. Sinon il n’y a pas de sécrétion de la glaire cervicale ou un défaut de sa qualité. Cela va entraver l’entrée des gamètes au travers du col. Il y a aussi des causes infectieuses, notamment les IST ou Infections Sexuellement Transmissibles, à chlamydiae ou gonocoque, non ou insuffisamment traitées. Une mauvaise hygiène de vie peut aussi être mise en cause : abus de tabac, d’alcool, obésité. Quels traitements sont préconisés ?

Traitement de l’infertilité féminine

La démarche thérapeutique commence par la décision du couple de consulter un gynécologue. Après examen clinique minutieux, il va ordonner toute une batterie d’examens paracliniques dans le but d’identifier la ou les causes. Le traitement sera en correspondance avec les résultats. Si la cause est d’origine hormonale, des hormones vont être prescrites. En cas d’infections sexuellement transmissibles, instituer le traitement approprié. Mais si les séquelles sont déjà installées, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Par exemple pour restaurer la perméabilité des trompes de Fallope. Au contraire de la stérilité qui est définitive, une lueur d’espoir peut persister pour une infertilité féminine.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *