Pages Navigation Menu

Maux de la grossesse, que faire ?

Maux de la grossesse, que faire ?

Si la grossesse est synonyme de joie et d’heureux événement à venir, elle apporte aussi son lot de désagréments. Même si ceux-ci sont sans gravité et ne concernent pas toutes les femmes enceintes, ils sont nombreux et peuvent altérer la qualité de vie de la future maman. Nausées, constipation, troubles digestifs, hémorroïdes, rougeurs, peau sèche, masque de grossesse… comment faire face aux maux de la grossesse ? Nos conseils pour une grossesse sereine et en toute beauté !

Les nausées et vomissements

Les nausées sont fréquentes au cours du premier trimestre de la grossesse. Il s’agit d’ailleurs d’un des premiers signes qui amènent à soupçonner qu’une femme est enceinte. Elles sont notamment dues à la hausse du taux de HCG dans le sang. Elles apparaissent généralement entre la 4e et la 6e semaine de grossesse, atteignent leur point culminant entre la 14e et la 16e semaine avant de disparaître. Une femme enceinte sur deux est sujette aux nausées matinales de grossesse.

Pour atténuer ce désagrément, prenez le temps de vous lever en douceur. Pensez à grignoter quelques biscuits secs ou biscottes avant de vous lever. Adoptez une alimentation anti-nausées. Celle-ci comporte des féculents (pain, pâtes, riz), des légumes, des bananes ou du muesli. Oubliez le café et les aliments indigestes comme les épices, l’ail ou les mets trop gras. Préférez l’eau citronnée au café. Le gingembre est aussi connu pour être un anti-vomitif efficace. N’hésitez pas à en consommer. Fractionnez les repas tout au long de la journée. L’essentiel est d’avoir un estomac ni trop vide ni trop plein.

Le masque de grossesse

La grossesse est une période de transformation physique qui peut aussi entraîner des désagréments esthétiques. Parmi ceux-ci figure le masque de grossesse. Également appelé chloasma ou mélasma, le masque de grossesse est une hyperpigmentation de la peau. Il se caractérise par l’apparition de taches brunes ou grisâtres sur le visage. Celles-ci sont causées par l’augmentation du taux de progestérone et sont aggravées par l’exposition au soleil. C’est pourquoi il est conseillé pour éviter le masque de grossesse de prendre quelques précautions comme protéger la peau avec un écran total indice 50 minimum avant de sortir. Portez aussi un chapeau ou des lunettes de soleil si nécessaire. Évitez de vous exposer en plein soleil entre 11h et 16h.

Par ailleurs, ne minimisez pas les soins au quotidien. Pensez à bien nettoyer votre peau en utilisant un lait démaquillant hydratant ou une lotion micellaire. Pour prévenir l’apparition des taches, tonifiez votre peau avec une eau riche en sélénium. Pour vous laver le visage, préférez les pains dermatologiques. Tout comme le nettoyage, les soins exfoliants sont tout aussi importants. Ils sont nécessaires pour prévenir l’apparition du masque de grossesse et favoriser la pénétration des actifs dépigmentants. Ce type de soins peut être prescrit par le dermatologue si les taches brunes ne disparaissent pas après l’accouchement.

Les problèmes veineux/circulatoires

Parmi les maux de la grossesse, on compte aussi les problèmes veineux ou circulatoires. Ils sont surtout fréquents au cours du dernier trimestre de la grossesse. L’utérus devient volumineux et comprime la veine qui ramène le sang du bassin et des jambes vers le cœur. Ce problème de retour veineux entraîne une augmentation de la pression sanguine dans les veines des jambes. D’où l’apparition des jambes lourdes, varices, œdèmes et crampes. Ce trouble veineux entraîne aussi des hémorroïdes qui sont dues à une dilatation des veines du rectum et de l’anus.

Pour soulager les problèmes veineux liés à la grossesse, allongez vos deux jambes en les surélevant. Portez aussi des bas ou collants de contention élastiques pendant la journée. Évitez la station debout prolongée et le port de chaussettes avec des élastiques trop serrés. Portez aussi des chaussures avec un talon de 2-3 cm. Par ailleurs, évitez les vêtements trop serrés et les bains chauds qui ont tendance à dilater les veines.

Enfin, pratiquez la marche ou la natation pour favoriser la bonne circulation sanguine.

Les vergetures dues à la grossesse

Autre désagrément esthétique de la grossesse : les vergetures. La prise de poids durant la grossesse conjuguée à une modification hormonale importante peut entraîner une rupture des couches élastiques de l’épiderme. On voit alors apparaître des stries sur la peau, notamment sur les seins, le ventre et les cuisses. Ce sont les vergetures.

Pour éviter ces marques de la grossesse, il n’existe pas de solution miracle. Quelques gestes simples peuvent néanmoins les prévenir, dont la limitation de la prise de poids à 12 kg environ, l’application de soins hydratants et gommants et le massage doux des zones sensibles avec une crème antivergetures.

Si les vergetures de grossesse s’atténuent après l’accouchement, elles ne disparaissent pas toujours complètement. Elles peuvent laisser quelques traces visibles. Certains soins dermatologiques peuvent alors être prescrits pour les éliminer, dont la microdermabrasion qui consiste à renouveler les couches supérieures de l’épiderme et le laser vasculaire qui vise à envoyer un rayon lumineux sur les zones affectées pour réduire l’aspect lustré des vergetures.

La constipation

Il n’est pas rare que les femmes enceintes soient victimes de constipation. Ce problème est notamment dû à un ralentissement des mouvements du tube digestif, à la pression de l’utérus sur l’intestin et à la hausse du taux de progestérone.

La première chose à faire pour éviter la constipation durant la grossesse est de rester une femme active et sportive. Il faut faire un peu d’exercice comme la marche à pied. Il faut aussi modifier l’alimentation en privilégiant les aliments riches en fibres douces tels que les fruits, les légumes cuits, les céréales et pains complets, les légumineuses, les oléagineux, les sons de blé et d’avoine…

Il faut également boire beaucoup d’eau entre les repas. Diversifiez les liquides : eau, jus de fruit, lait, tisane, etc.

Les éruptions cutanées

Les changements hormonaux qui s’opèrent pendant la grossesse peuvent favoriser l’apparition de rougeurs et d’acné sur la peau. Même si ces éruptions disparaissent après l’accouchement, elles peuvent être gênantes. Un traitement peut être adopté. Cependant, contrairement à l’acné classique, l’acné de grossesse nécessite de prendre conseil auprès d’un dermatologue, car certains produits peuvent être contre-indiqués durant la grossesse.

Il faut donc privilégier des traitements doux, comme le nettoyage du visage et des zones atteintes avec des gels nettoyants ou des pains dermatologiques. Il faut aussi penser à bien hydrater la peau en utilisant des crèmes riches en zinc et non comédogènes. Par ailleurs, évitez les gommages et les masques trop fréquents qui pourraient entraîner des inflammations.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *