Pages Navigation Menu

Accouchement : quel moyen de transport choisir pour aller à la maternité ?

Accouchement : quel moyen de transport choisir pour aller à la maternité ?

Les futurs parents dans l’attente d’un heureux événement se retrouvent souvent pris d’un mélange d’excitation et de crainte à l’approche du DPA. Bien que le bonheur de mettre au monde un enfant soit présent, et même si tout se répare pour l’accueillir dans les meilleures conditions possibles, les parents se posent toutes sortes de questions. Parmi les questions que les futurs parents se posent habituellement, il y a celles qui concernent les premiers signes qui doivent alerter. A part cela, ils se questionnent aussi sur le moyen de transport à opter pour arriver à la maternité à temps mais aussi pour éviter les problèmes en cours de route.

Quels sont les premiers signes de travail ?

Quand la date prévue pour l’accouchement ou DPA approche, la femme enceinte devient de plus en plus attentive aux premiers signes annonciateurs. La mise en monde du bébé survient généralement dans les 10 jours avant ou après le DPA. Voici les signes qui doivent alerter la future maman et qui marquent le moment idéal pour partir à la maternité :

  • La perte du bouchon muqueux : il s’agit d’une glaire cervicale épaisse de couleur beige-marron ou blanc tacheté de sang sur la culotte qui marque l’ouverture de l’orifice du col qui protège le fœtus des germes extérieurs. Autrement dit, le bébé n’est plus totalement isolé des corps extérieurs et la perte des eaux de doit plus tardé. Mais cette perte inhabituelle ne marque pas forcément le début du travail et ne suffit pas comme raison de se précipiter à la maternité. Il peut s’écouler plusieurs heures, voire des jours avant que le vrai travail ne commence.
  • Les contractions : les contractions peuvent durer de 2 à 24 h. Lors des premières sensations de contractions, vous aurez largement le temps de bien vous préparer pour vous rendre à la maternité. Il arrive même que certaines femmes ne ressentent la douleur des contractions que quelques minutes avant l’accouchement. C’est lorsque les contractions sont espacées de moins de 5 minutes qu’elles sont de plus en plus douloureuses qu’il faut faire appel au service d’urgence.
  • La rupture des eaux : sous l’effet des contractions, la poche des eaux se rompe et laisse couler le liquide amniotique. La naissance survient souvent dans les heures qui suivent.

Faire appel à APS

APS ou Assistance, Prévention et secours est un service d’urgence indépendant qui met à la disposition des clients des ambulance médicalisées pour les transports d’urgence inter-hospitaliers  ou d’un lieu précis vers un établissement sanitaire le plus proche ou au choix. APS peut également être sollicitée pour la mise en place d’un poste de secours lors d’un événement (tournoi sportif, événement culturel, rassemblements, manifestations etc.).

Le service est basé à Tournai et opère dans un rayon de 40 kilomètres dans la région autour d’Ath, et peut même intervenir jusqu’en Belgique. APS rassemble actuellement plus de 40 volontaires qualifiés et expérimentés qui offrent un travail de qualité avec professionnalisme, ponctualité et empathie. Vous pouvez joindre le service 24h/24 chaque jour de l’année pour vous venir en aide à tout moment. Parmi les services proposés par APS, vous avez le service d’urgence par transport médicalisé en ambulance, mais aussi le transport normalisé en ambulance pour les personnes à mobilité réduite et le transport en véhicule sanitaire léger.

Pour les femmes enceintes qui doivent se rendre dans un centre hospitalier, cette dernière option peut convenir à moins que le travail soit déjà en stade avancé. Il se peut que l’ambulancier juge nécessaire de faire appel à une ambulance urgentiste car l’accouchement est imminent. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site officiel du service APS http://aps-asbl.be/.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *