Pages Navigation Menu

Le nouveau sport intellectuel : la gymnastique du cerveau !

Le nouveau sport intellectuel : la gymnastique du cerveau !

La gymnastique cérébrale, la kinésiologie éducative ou la thérapie par le mouvement est une série de mouvements, effectués avec intention et conçus pour  » réveiller  » le cerveau ou pour stimuler les fonctions cérébrales. Son objectif est l’amélioration de l’apprentissage et de l’organisation mentale. L’idée est qu’il s’agit d’exercices simples que n’importe qui peut faire à la maison, au travail ou à l’école et qui sont souvent utilisés avec des enfants ayant des besoins spéciaux ou ayant besoin d’améliorer leur capacité d’apprentissage. Ils sont conçus pour renforcer la relation entre le corps et l’esprit et sont donc particulièrement intéressants en cette période où tant de nos activités sont cérébrales.

Le programme Brain Gym a été développé par Paul E. Dennison et Gail E. Dennison et est issu de la kinésiologie pédagogique. C’est un ensemble de 26 exercices ou activités. La gymnastique cérébrale ou thérapie par le mouvement est souvent utilisée par les thérapeutes ou dans les salles de classe des écoles avec une augmentation signalée de la concentration et des capacités de lecture et d’écoute.

Les bienfaits de la gymnastique du cerveau

Les bienfaits de la gymnastique du cerveauLes exercices de Brain Gym sont utilisés pour améliorer la concentration ; les enfants (ou les adultes) répètent les exercices régulièrement et lentement. Chez les enfants qui utilisent ces exercices, il y a souvent une amélioration notable de la mémoire, de la concentration, des relations, de la communication et de la coordination physique. Bien qu’on ne sache pas à 100 % comment et pourquoi cela se produit, on pense qu’elle exerce des zones du cerveau et renforce les voies neurologiques qui pourraient ne pas être bien utilisées autrement. Elle permet aux participants de pratiquer et de renforcer les voies de coordination physique et sert à aider les enfants qui ont des problèmes de développement dans ce domaine. La thérapie exige aussi qu’ils soient concentrés et attentifs pendant les exercices, ce qui favorise une habitude de concentration et d’esprit d’équipe. Les exercices stimulent des zones particulières du cerveau pour améliorer son fonctionnement, améliorer l’intégration entre les parties du cerveau et les liens entre les deux hémisphères.

Les enfants (et les adultes) dépendent souvent davantage d’un hémisphère du cerveau que de l’autre, surtout en période de stress. Cela signifie alors que l’autre côté du cerveau est sous-utilisé et que la personne ne fonctionne pas de manière optimale. Beaucoup d’exercices de gymnastique cérébrale sont conçus pour passer d’un côté à l’autre – par exemple en faisant des huit latéraux ou en mettant un coude sur le genou opposé. L’objectif est de renforcer les connexions entre l’activité cérébrale gauche et droite, de renforcer les voies neurales et d’améliorer la coordination. Lorsque notre cerveau fonctionne mieux, tout notre corps fonctionne mieux et nous avons un sentiment accru de bien-être.

Au cours des séances individuelles et en classe, le client est observé pour voir quels exercices l’aideront le mieux – on tient compte de la façon dont son corps se tient debout et assis, de ses traits de comportement, de sa coordination main-œil, des mouvements de la tête ou du corps qu’il utilise, s’il peut bouger les deux côtés du corps simultanément, si les hanches et les épaules peuvent être déplacées en même temps etc. Après avoir utilisé les exercices spécifiques, les gens devraient remarquer que leurs processus mentaux sont mieux organisés et qu’ils sont capables de se concentrer. Mais les exercices peuvent être utilisés par tout le monde et ne sont pas limités à ceux qui ont des difficultés d’apprentissage ou des problèmes de coordination. Ils sont un excellent accompagnement de la vie et de l’apprentissage.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *