Pages Navigation Menu

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une infection qui est, des fois, très difficile à diagnostiquer. Elle peut se contracter au hasard d’une promenade en forêt. Mais qu’est-ce que la maladie de Lyme au juste ? Quelle est la prise en charge préconisée en cas d’atteinte ?

Symptomatologie de la maladie de Lyme

Par définition la maladie de Lyme est une zoonose, maladie animale transmise à l’homme. La transmission se fait par l’intermédiaire d’une piqûre de tique. Il n’y a pas de transmission directe de l’animal vers l’homme ou d’homme à homme. C’est une maladie infectieuse causée par une bactérie dénommée Borrélia burgdorferi, un spirochète. D’où son autre appellation de Borréliose de Lyme. La maladie va évoluer en trois phases distinctes. Les phases sont séparées de périodes silencieuses, asymptomatiques. Le premier stade, souvent, passe inaperçu. Il se déclare entre le troisième et le trentième jour suivant la piqûre de tique. Comme la piqûre de tique est indolore, le malade peut ne pas en avoir eu conscience. A l’endroit de la piqûre va apparaitre une lésion cutanée érythémateuse appelée Erythème Migrant Chronique ou ECM. C’est une lésion cutanée rouge, inflammatoire. Elle prend la forme d’une cible, centrée par la marque de la piqûre. Des signes généraux surviennent : fièvre, frisson, fatigue, faiblesse. Apparition de ganglyons marquant la diffusion du germe dans l’organisme. Des maux de tête peuvent également être ressentis. En tout cas rien de bien particulier. Sans traitement, les signes régressent spontanément. Après quelques mois, passage au stade 2. Ici il y a présence de lésions cutanées multiples ressemblant à l’ECM du début. En sus il y a des atteintes multi-viscérales, multi-systémiques : articulaires, neurologiques, cardiaques. Si le diagnostic n’est pas posé, de nouveau régression des signes et passage au troisième stade après des années de la piqûre infectante. L’évolution vers cette dernière phase n’est pas inéluctable, même en l’absence de traitement. L’issue fatale est rare, sauf chez le fœtus.

Diagnostic, traitement et prévention

Le diagnostic va être difficile vu le manque de spécificité des signes présentés par le patient ? Il va être orienté par la recherche d’antécédent de séjour ou de ballade en forêt. Demander au patient s’il a souvenir d’avoir été piqué par une tique. Au stade 2, des examens complémentaires à la recherche de troubles de la conduction auriculo-ventriculaires peuvent être demandés. Sinon s’orienter vers la recherche de troubles neurologiques. Le traitement de la borréliose de Lyme est la prise d’antibiotique pendant deux à trois semaines selon la gravité des signes et de l’allure de l’évolution de la maladie. La prévention : éviter les piqûres par les tiques. Lors d’une promenade en foret, penser à porter des habits à manches longues, un pantalon et des bas. Au besoin entrer le bas du pantalon dans les chaussettes. Si des tiques sont repérées sur les vêtements, utiliser un insectifuge pour les tuer.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *