Pages Navigation Menu

Gynéco ou sage-femme pour le suivi de sa grossesse ?

Gynéco ou sage-femme pour le suivi de sa grossesse ?

Lorsque le test de grossesse est positif, c’est synonyme d’un changement de vie imminent et il n’est pas rare de se poser tout un tas de questions. Une femme qui découvre qu’elle est enceinte voit sa vie chamboulée. Plusieurs questions doivent rapidement trouver des réponses, et notamment celle du suivi de la grossesse. Ce dernier peut être réalisé soit par un gynécologue, soit par une sage-femme. Dans cet article, nous allons vous expliquer quelle différence existe entre ces deux professionnels de la santé, et dans quelle situation il vaut mieux opter pour l’un ou pour l’autre. 

 

Le suivi de grossesse par une sage-femme à domicile 

 

C’est une réalité : l’arrivée d’un bébé est un événement qui change une vie. Dès le début, cela nécessite une organisation relativement intense. En effet, ce ne sont pas les nombreux rendez-vous médicaux qui vont manquer au cours des neuf mois qui précèdent l’arrivée d’un nouveau-né. Si le suivi médical est de rigueur pendant cette période, il existe plusieurs options possibles pour réaliser les différents rendez-vous obligatoires. Ils peuvent tout à fait avoir lieu avec une sage femme à Paris, par exemple. 

 

La sage-femme est souvent celle qui est choisie pour réaliser le suivi d’une grossesse. Il est aussi possible de se tourner vers une sage-femme à domicile. Cette professionnelle est, en effet, un interlocuteur de choix. Elle est présente à chaque étape de la grossesse de sa patiente. 

 

Quelles sont les missions de la sage-femme à domicile au cours d’une grossesse ? 

 

Cette dernière est tout à fait capable de réaliser les différentes consultations prénatales qui sont obligatoires, et ce, dans le cas d’une grossesse sans risque. La sage-femme à domicile, et la sage-femme au sens large, est également habilitée à réaliser la déclaration de grossesse. Elle peut également prescrire certains examens qui peuvent être nécessaires, telles que les différentes prises de sang, les analyses d’urine, les échographies, mais aussi le dépistage de la trisomie 21. 

 

Lorsque la grossesse présente certaines complications, comme l’apparition d’une pathologie telle que le diabète gestationnel, ou le risque d’un accouchement de manière prématurée, c’est à un médecin de prendre en charge le suivi de la grossesse. La sage-femme à domicile pourra alors prendre la patiente en charge après son accouchement, par exemple au moment de la rééducation du périnée. 

 

Pourquoi choisir une sage-femme à domicile ? 

 

La plupart des femmes enceintes optent pour le choix de la sage-femme à domicile, ou de la sage-femme tout court pour réaliser le suivi de leur grossesse. Elles y voient un certain nombre d’avantages. Lorsque l’on souhaite passer une grossesse dite “physiologique”, la sage-femme se présente alors comme un interlocuteur de choix. Il faut savoir que depuis 2004, la sage-femme est autorisée à mener le premier entretien prénatal. 

 

La sage-femme peut non seulement prescrire les différents examens relatifs à une grossesse, mais elle peut également en analyser les résultats. Elle est aussi habilitée à réaliser des échographies et elle peut également les prescrire. De plus, au moment de l’accouchement, c’est la sage-femme qui se trouve aux côtés de la femme enceinte. La sage-femme est, en effet, habilitée à procéder aux accouchements qui ne présentent aucune difficulté particulière. Si un problème venait à se présenter, le gynécologue obstétricien intervient. 

 

Au cours d’une grossesse, et après cette dernière, la sage-femme à domicile demeure proche de sa patiente. Elle peut lui prodiguer certains conseils, comme ceux que l’on peut découvrir sur une-maman.fr. Ces conseils avisés portent notamment sur l’allaitement, ou sur des problèmes comme les jambes lourdes. Le suivi de cette professionnelle va, en effet, au-delà des examens médicaux classiques. Elle apporte un suivi également psychologique, en proposant par exemple une initiation à la sophrologie ou encore au yoga lors des séances de préparation à la naissance. 

 

Si de nombreuses femmes enceintes préfèrent confier leur suivi médical à une sage-femme à domicile, c’est aussi pour le rapport de proximité que cela apporte. La professionnelle effectue le suivi de la grossesse, mais reste également proche de sa patiente après la naissance du bébé. Des suites de couches à la rééducation périnéale, la sage-femme à domicile est présente sur de nombreux plans. 

 

Faut-il choisir un gynécologue ? 

 

Évidemment, il est tout à fait possible de se tourner vers un gynécologue pour réaliser le suivi de sa grossesse. Ce dernier sera alors plus poussé et plus axé sur le plan médical. Lorsqu’une grossesse commence à présenter certaines complications, il peut être préférable de se tourner vers un gynécologue. Ce professionnel est habilité à prendre en charge une grossesse multiple, mais aussi les problèmes liés au diabète gestationnel, ou encore à l’hypertension. Ce n’est pas le cas de la sage-femme. 

 

Si l’accouchement nécessite l’utilisation d’instruments obstétricaux, ou encore la réalisation d’une césarienne, c’est à nouveau le gynécologue obstétricien qui sera présent. 

 

Il n’y a donc pas de meilleur suivi plutôt qu’un autre. Tout va dépendre du déroulement de la grossesse, mais aussi des choix de la femme enceinte. Que cette dernière se tourne vers une sage-femme ou vers un gynécologue dépend non seulement de ses convictions personnelles, mais aussi du déroulement de la grossesse en elle-même. 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *