Pages Navigation Menu

Faire plaisir à une femme pour qu’elle atteigne l’orgasme

Faire plaisir à une femme pour qu’elle atteigne l’orgasme

Donner de la satisfaction à son partenaire n’est pas chose facile pour qu’elle atteigne l’orgasme. L’on sait très bien que l’orgasme d’un homme et d’une femme n’est pas pareil. Pour la gente masculine, c’est l’éjaculation qui détermine son orgasme, mais pour la gente féminine, il en existe deux sortes : clitoridien et vaginal. À noter qu’il existe quelques techniques à suivre absolument si vous voulez qu’une femme atteigne son orgasme, que ce soit clitoridien ou vaginal. Dans cet article, on va se focaliser sur les différences entre ces deux types d’orgasme, mais parlons tout d’abord de l’orgasme.

Comprendre l’orgasme en quelques mots

Selon la définition donnée par certains sexologues, l’orgasme est le sommet de la phase de l’excitation sexuelle. Il est obtenu grâce à une accélération des rythmes cardiaque combinés avec la respiration. L’on peut ressentir une sensation de bien-être lorsqu’on atteint l’orgasme. Dans le langage familier, c’est le septième ciel. Pour satisfaire son partenaire, il faut que le couple se découvre mutuellement même si cela peut prendre du temps. Le but, c’est de connaître le désir de l’autre et vice-versa. Une vie sexuelle active renforce également le lien entre un couple, alors, n’ayez pas honte de parler sexe entre vous.

Comprendre l’orgasme vaginal

Chez la femme, la pénétration est la meilleure solution pour y accéder. Certaines femmes préfèrent être doigtées à l’instar du pénis. Pourtant, sentir la chaleur du pénis et les mouvements de va-et-vient procure plus de plaisirs. Ce type d’orgasme est le plus ressenti par la plupart des femmes. Cela ne signifie en aucun cas qu’elles ne savent pas prendre du plaisir ou profiter à fond de leur vie sexuelle. Stimuler le point G en est également une autre façon d’y parvenir. Caresser ce point pour atteindre l’orgasme peut se faire de deux manières, soit, c’est la femme elle-même, soit c’est son partenaire sexuel. Vu que le vagin est très sensible à la contraction et au relâchement, c’est plus confortable de muscler le périnée pour faciliter l’orgasme. Pour une petite précision, l’excitation est provoquée par le frottement de la verge contre la face antérieure du vagin.

L’orgasme clitoridien, est-il si différent ?

L’orgasme clitoridien, est-il si différent Lorsque l’on parle de l’orgasme clitoridien, l’on se réfère tout de suite au clitoris. Pour un petit rappel, c’est une zone érogène qui est très sensible à toutes sortes de vibrations. Certaines statistiques montrent que l’orgasme clitoridien est le premier orgasme que la femme découvre lors de premier rapport sexuel. Il est connu aussi sous l’appellation d’orgasme naturel et spontané. Plus facile à atteindre au contraire de l’orgasme vaginal, car il suffit de quelques caresses externes sur le clitoris. La femme atteint l’orgasme clitoridien en se caressant elle-même, en jargon scientifique, c’est se masturber. Dans la plupart des cas, certaines femmes préfèrent cette situation que de s’accoupler avec un partenaire. La raison, c’est qu’elle connaît parfaitement le degré de son désir et de son appétit sexuel pour jouir même en quelques minutes. Pourtant, d’autres femmes aiment la combiner avec la pénétration pour avoir plus de plaisir. À ce moment-là, elle atteint en même temps l’orgasme vaginal et l’orgasme clitoridien.

Adopter des positions sexuelles pour atteindre l’orgasme

Satisfaire une femme ne signifie pas tout simplement assouvir ses désirs. Dans les deux cas, il faut adopter une technique pour donner un orgasme féminin ou pourquoi pas des petits gestes érotiques.

Pour l’orgasme clitoridien, le plus courant, c’est de savoir bien caresser le clitoris, cet organe sexuel féminin du plaisir. La position est bonne du moment que la stimulation du clitoris est possible. Avec le mouvement de va-et-vient de la verge, cette position accélère le plaisir pour atteindre la jouissance d’une manière intense. Connaissez-vous la position du lotus, où les deux personnes sont assises en tailleur et face à face, les jambes entrecroisées ? Il y a aussi la levrette où le couple a accès chacun de leur côté au sexe de l’autre pour pouvoir le caresser durant l’accouplement.

Pour le cas de l’orgasme vaginal et comme déjà cité ci-dessus, il faut caresser le point G. La position la plus connue et la plus simple est la levrette. Il y a également le missionnaire où la femme élève ses jambes sur celles de son partenaire. Et enfin, il y a la position du lotus. Ces trois positions permettent au pénis de pénétrer en profondeur le vagin tout en stimulant ses parois.

Êtes-vous une femme clitoridienne ou vaginale ?

En général, la réponse à cette question restera toujours vague. En effet, une femme ne saura jamais vous dire si elle est plutôt clitoridienne ou vaginale. De plus, ces deux types d’orgasme peuvent être combinés si le partenaire sait adopter les bonnes positions. Comme c’est déjà expliqué en haut de l’article, c’est la femme qui stimule son clitoris, durant la pénétration. En conclusion, peu importe si vous êtes clitoridienne ou vaginale, il faut prendre du temps et du plaisir pour atteindre l’orgasme, alors ne vous précipitez surtout pas.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *