Comment facturer les soins infirmiers ?

facturer les soins infirmiers

En cas de maladie, on a toujours besoin d’être soigné par des agents de santé. Parmi ces agents de santé, il y a les infirmiers ou les infirmières qui jouent un rôle important. Ces derniers ont pour mission d’aider les médecins à compléter les soins médicaux ou de soigner les patients d’une manière libérale. 

À la fin du traitement, vous devez facturer les soins administrés à votre patient. La facturation des soins infirmiers implique certains critères. Vous êtes novice dans le métier d’infirmier ou d’infirmière et vous ne savez pas comment facturer ? Cet article vous concerne.

Faire recours à une société spécialisée en facturation 

L’infirmier ou l’infirmière est un agent de santé qui prend soin des patients au domicile ou dans un cabinet. Son métier demande plus d’effort et de travail. En dehors des soins infirmiers, il a l’obligation d’accomplir des tâches administratives comme la facturation. Cette dernière prend assez de temps et peut empêcher l’infirmier de bien se concentrer sur son travail. 

Pour éviter cela, il est conseillé de confier la facturation des soins infirmiers à des entreprises expertes en la matière. Ainsi, vous pourrez bien soigner vos patients. Lesdites sociétés se chargent aussi bien de la facturation que de la transmission des feuilles de soins électroniques (FSE) en ligne. Avec leur expertise, elles traiteront convenablement et rapidement votre dossier. Les erreurs et omissions sont souvent évitées.

Faire recours à une société spécialisée en facturation

 En bref, ces entreprises ont l’habitude de produire des dossiers de qualité. Vous n’aurez donc pas à reprendre les procédures et vous serez payé à temps. Pour bien accomplir la mission, l’entreprise de la facturation doit disposer de certains matériels. Il s’agit de :

  • Un lecteur de cartes vitales
  • Un ordinateur de bureau, un PC ou un smartphone
  • Un scanner 
  • Une imprimante avec un logiciel de facturation.

Avec ces outils précités, vous devez avoir votre Carte du Professionnel de Santé pour faciliter la tâche à la structure. Vous êtes infirmier ou infirmière ? Pour la tarification de soins infirmiers, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel d’une entreprise experte en la matière.

Utiliser des logiciels de facturation 

La facturation est une tâche administrative qui permet de payer un infirmier ou une infirmière à la fin de son travail. Pour la réaliser, vous pouvez utiliser certains logiciels. Ces derniers permettent d’obtenir le coût des soins administrés à votre patient. Vous aurez juste à scanner l’ordonnance du malade et à renseigner les informations relatives aux majorations. 

Ces dernières sont des « primes » spécifiques que vous recevez pour votre passage au domicile du patient un jour férié ou une nuit par exemple. Il existe différents types de majorations :

  • La majoration de nuit
  • La majoration du dimanche
  • La majoration pour une coordination infirmière (MCI)
  • La majoration pour un acte unique (MAU).

Pour le cumul des majorations, il est conseillé d’avoir une bonne maîtrise des diverses règles avant de les appliquer. 

Se référer à la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP)

Se référer à la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP)

Pour mieux gérer le secteur infirmier, la NGAP a fixé des tarifs pour chaque type de soin infirmier. Tous ces tarifs sont disponibles dans un document. Il est constaté que chaque acte infirmier va avec une lettre-clé et un coefficient. Pour effectuer le calcul, on fait : lettre-clé × coefficient.

Par ailleurs, on distingue 3 lettres-clé à savoir :

  • AMI : Acte médico-infirmier (perfusions, prise de sang, …)
  • AIS : Acte de soins infirmiers (soins d’hygiène par exemple)
  • DI : Démarche de soins infirmiers.

Votre dossier doit être transmis à la sécurité sociale avec ces lettres. Cela permettra aux agents de cette structure de savoir les tâches que vous avez réalisées et votre rémunération.