Pages Navigation Menu

Cause et traitement du saignement de nez

Cause et traitement du saignement de nez

Le saignement de nez, ou epistaxis, est un problème fréquemment rencontré . Malgré sa bénignité apparente, il nécessite un examen local:

  • pour traiter la cause, simple et accessible dans 90% des cas
  • et pour vérifier à cette occasion qu’il n’y a aucune autre affection locale ou générale.

Il peut y avoir danger , parfois vital:

  • soit du fait de l’abondance immédiate du saignement
  • soit du fait de sa répétition
  • soit du fait qu’il peut aggraver un problème médical préexistant parfois insoupçonné
  • soit du fait enfin que son abondance peut être sous estimée (car une partie aura coulé dans la gorge en arrière et aura été avalée).

Donc, une épistaxis que vous n’arrivez pas à maîtriser en quelques secondes par un tampon dans la narine est une urgence.
Par ailleurs il n’y a aucun parrallélisme entre la gravité de la cause et l’abondance de l’hémorragie: une lésion sévère peut ne donner qu’un mini saignement , tout comme une varicosité banale peut saigner de façon spectaculaire.

Dans 90% des cas le saignement vient d’une petite zone fragile située sur la cloison nasale à 2 cm en arrière de l’orifice narinaire .

Pour qu’un saignement soit arrêté, il suffit d’exercer une pression extérieure locale supérieure à la pression du sang dans le vaisseau. Mettez donc en place dans la narine un tampon efficace (pas un pansement de structure trop lâche, qui ne fera qu’absorber le sang).

Prenez par exemple une boulette de coton hydrophile. Essayez d’obtenir -en la tassant bien- le volume de votre dernière phalange du pouce. Le tampon aura ainsi une densité efficace pour bien bloquer la partie antérieure d’une fosse nasale d’adulte.

Si le point de départ du saignement est plus en arrière dans le nez ,il persistera vers la gorge malgré le tampon antérieur et son traitement sera plus spécifiquement à confier à l’ORL, comme tout saignement récidivant ou abondant.

Les causes peuvent être:

  • un traumatisme par grattage ou un traumatisme externe du nez
  • une rhinite croûteuse
  • des troubles de la coagulation du sang favorisés par les médicaments anticoagulants , l’aspirine, ou certaines maladies du sang.
  • des dilatations vasculaires ( varicosités ou angiomes) des parois nasales
  • des affections comme l’hypertension artérielle, l’insuffisance hépatique, le diabète
  • enfin à tout âge sont possibles des lésions locales : polypes , fibromes ou autres…

Les traitements:

C’est le traitement de la cause générale s’il y en a une

  • pour un saignement antérieur: le médecin utilisera selon les cas des pansements spécifiques, recommandera des applications de pommade destinée à nourrir la muqueuse fragilisée, ou fera une cautérisation de la varicosité ( le plus souvent par une micro application indolore d’acide chromique).
  • pour un saignement postérieur, différentes méthodes existent pour comprimer la zone hémorragique: « tamponnement postérieur » ou pose d’une sonde à ballonnet gonflable dans la fosse nasale. Vous pouvez consultez un docteur ou voir votre pharmacie. Mais dans quelques plus rares cas il est nécessaire d’aller en milieu hospitalier jusqu’à une embolisation du vaisseau sanguin responsable ou à sa ligature chirurgicale.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *