Pages Navigation Menu

Cancer du col de l’utérus: symptômes et causes

Cancer du col de l’utérus: symptômes et causes

Le col utérin est la partie inférieure de l’utérus de la femme, reliant l’utérus au vagin. Le cancer du col de l’utérus survient lorsque les cellules du col de l’utérus croissent anormalement et envahissent d’autres tissus et organes du corps. Lorsqu’il est invasif, ce cancer touche les tissus profonds du col de l’utérus et peut s’être propagé à d’autres parties du corps (métastases), notamment les poumons, le foie, la vessie, le vagin et le rectum.

Cependant, le cancer du col de l’utérus croît lentement, de sorte que sa progression par des changements précancéreux offre des possibilités de prévention, de détection précoce et de traitement. De meilleurs moyens de détection ont entraîné un déclin du cancer du col de l’utérus au fil des décennies.

La plupart des femmes qui reçoivent un diagnostic de lésions précancéreuses du col de l’utérus ont entre 20 et 30 ans, mais l’âge moyen des femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer du col de l’utérus se situe vers 50 ans. Cette différence entre l’âge auquel les changements précancéreux sont le plus souvent diagnostiqués et l’âge auquel le cancer est diagnostiqué souligne la lenteur de la progression de cette maladie et la raison pour laquelle elle peut être évitée si des mesures adéquates sont prises.

Symptômes et signes avant-coureurs

Symptômes et signes avant-coureursLe signe avant-coureur est souvent une douleur pelvienne. Toutefois, dans les premiers stades du cancer du col de l’utérus, une personne peut ne présenter aucun symptôme. Par conséquent, les femmes devraient subir régulièrement des frottis cervicaux ou des tests de Papanicolaou.

Le test de Papanicolaou est préventif. Il ne vise pas à détecter le cancer, mais à révéler les changements cellulaires qui indiquent le développement possible du cancer afin qu’une personne puisse prendre des mesures précoces pour le traiter. Les symptômes les plus courants du cancer du col de l’utérus sont le saignement entre les règles ou après un rapport sexuel. Il peut également s’agir de saignements chez les femmes en ménopause, un inconfort pendant les rapports sexuels, des pertes vaginales avec une forte odeur ou des pertes vaginales teintées de sang.

Ces symptômes peuvent avoir d’autres causes, y compris l’infection. Toute personne qui éprouve l’un ou l’autre de ces symptômes devrait consulter un médecin afin d’être élucidée sur son sort.

Causes du cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus commence par des modifications anormales du tissu cervical. Le risque de développer ces changements anormaux est associé à l’infection par le virus du papillome humain (VPH). De plus, les contacts sexuels précoces, les partenaires sexuels multiples et la prise de contraceptifs oraux (pilules contraceptives) augmentent le risque de cancer du col de l’utérus parce qu’ils entraînent une exposition accrue au VPH.

Il a été démontré que les formes de VPH, un virus dont les différents types causent des verrues cutanées, des verrues génitales et d’autres troubles cutanés anormaux, entraînent de nombreux changements dans les cellules cervicales qui peuvent éventuellement mener au cancer. Certains types de VPH ont également été associés à des cancers de la vulve, du vagin, du pénis, de l’anus, de la langue et des amygdales. Du matériel génétique provenant de certaines formes de VPH (sous-types à risque élevé) a été trouvé dans les tissus cervicaux qui présentent des changements cancéreux ou précancéreux.

De plus, les femmes qui ont reçu un diagnostic de VPH sont plus susceptibles de développer un cancer du col de l’utérus. Les filles qui commencent leur activité sexuelle avant l’âge de 16 ans ou dans l’année qui suit le début de leurs règles courent un risque élevé de développer un cancer du col utérin.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *