Pages Navigation Menu

Les fistules obstétricales

Les fistules obstétricales

Les fistules obstétricales sont des affections qui touchent une tranche très importante des femmes en âge de reproduction. Elles peuvent avoir des répercussions dévastatrices chez la femme qui en est atteinte. C’est quoi au juste ? Quel traitement et quelles mesures préventives envisager ?

Les fistules obstétricales

Une fistule se définit comme l’existence de communication entre deux organes voisins alors que, normalement, il ne devrait pas y en avoir. Selon leurs localisations, différentes formes sont individualisées. Ici il ne sera discuté que des fistules obstétricales. Pourquoi obstétricales ? C’est parce qu’elles surviennent avant, au cours ou au décours d’un accouchement. Plusieurs formes existent mais seulement trois vont retenir notre attention de par leurs complications invalidantes, voire mortelles. Il y a la fistule recto- ou ano-vaginale, connexion anormale entre le rectum ou l’anus avec la cavité vaginale. Ensuite la fistule génito-urinaire, communication entre la vessie et le vagin. Pour ce qui est de la genèse de ces fistules, un antécédent d’accouchement difficile est généralement retrouvé : travail long et difficile, étalé sur plusieurs jours. En parallèle il y a présentation anormale du fœtus. Exerçant une pression sur la cloison intervésiculo-vaginale, il va entrainer une mortification des cellules et des tissus. Le tissu mort va se détacher pour laisser une brèche dans la cloison appelée fistule. Il s’ensuit le passage de matières fécales du rectum au vagin. Ou également une incontinence urinaire. De l’urine passe de la vessie au vagin. Ce dernier n’étant pas pourvu d’un sphincter adéquat pour retenir de l’urine, celle-ci va s’écouler en permanence. La femme va avoir à la longue des relents d’urine assez incommodants et pour elle-même et pour son entourage. Cela va créer des gênes dans la vie sociale. Difficulté à se mélanger avec les gens. Possibilité de divorce car le mari ne supporte plus la mauvaise odeur quasi permanente de sa femme. Des fois la femme peut être mise à l’index de la communauté, rejetée par sa propre famille. Sans compter que des complications infectieuses peuvent apparaitre, évoluant vers la formation d’abcès. Au pire, la femme peut mourir à la suite de problèmes rénaux. Que faire ?

Traitement et prévention

Le traitement de la fistule est essentiellement chirurgical. Le but c’est de refermer la brèche. Le fait est que cela n’est pas à la portée de beaucoup de femmes des pays en voie de développement. Heureusement que certaines ONG essaient d’apporter une solution en prenant en charge toutes les dépenses. La prévention est la promotion de la planification familiale. Ensuite éviter le travail prolongé. Préconiser l’utilisation du partogramme qui est à la sage-femme ou l’obstétricien ce que la check-list est au pilote d’un avion. Dés qu’il y a problème, prévoir une évacuation en urgence vers un centre équipé pour pratiquer une césarienne. Il est bon à savoir que le soleil ne doit pas se coucher deux fois sur une femme en travail.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *