Pages Navigation Menu

Tout connaître sur la rhinoplastie

Tout connaître sur la rhinoplastie

La rhinoplastie est une intervention très plébiscitée depuis la popularisation de la chirurgie esthétique. Elle fait partie des 5 premières opérations esthétiques les plus réalisées à travers le monde, et en France, au moins 15 000 rhinoplasties sont réalisées tous les ans. Quelles que soient les raisons qui vous motivent à envisager une rhinoplastie, il est important de vous informer au préalable sur cette opération chirurgicale. Zoom sur les informations concernant la rhinoplastie !

En quoi consiste la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est une opération qui vous permet de corriger un éventuel problème au nez ou d’en modifier l’aspect selon vos préférences. Il existe plusieurs types d’opérations de rhinoplasties, qui peuvent parfois être prises en charge par la Sécurité Sociale en fonction de leur nature.

La rhinoplastie correctrice

La rhinoplastie correctrice est celle dont l’objectif est purement esthétique. L’opération consiste à améliorer l’apparence du nez en effectuant une modification au niveau de la pyramide osseuse nasale. S’agissant d’une opération de confort, elle ne sera pas prise en charge par la Sécurité sociale.

Du reste, bien que certaines personnes effectuent cette opération dès 16 ans, il est fortement conseillé d’attendre au moins la 18e année, lorsque la croissance est définitivement arrêtée pour la pratiquer.

rhinoplastie-connaitre-tout-sur-la

La rhinoplastie reconstructrice

La rhinoplastie reconstructrice est une chirurgie réparatrice qui peut être réalisée lorsque vous souhaitez corriger une malformation congénitale ou que vous vous êtes fracturé l’arête nasale. En raison de sa nature, elle peut être considérée comme une intervention fonctionnelle et est prise en charge par la Sécurité Sociale.

La rhinoplastie fonctionnelle

La rhinoplastie fonctionnelle est une opération dans le but est purement médical. Elle est réalisée pour soigner les difficultés de la respiration qui peuvent être causées par des cornets trop épais, ou une cloison nasale déviée ou déformée. Contrairement à la rhinoplastie correctrice, la fonctionnelle peut être réalisée dès le plus jeune âge, vers 8 ans. Il s’agit d’une opération coûteuse qui peut également être prise en charge par la Sécurité Sociale.

Pour ce faire, vous devrez faire signer une demande d’accord préalable à votre chirurgien pour la caisse d’assurance-maladie.

Les différents types d’opérations

Grâce aux évolutions des techniques de médecine et de la technologie, il est désormais possible de réaliser la rhinoplastie selon 2 méthodes : la chirurgie traditionnelle et la méthode par ultrasons. Quelle que soit la formule choisie, vous devez impérativement contacter un chirurgien esthétique expérimenté pour que l’opération soit une réussite. Pour ce faire, vous pouvez effectuer une recherche en ligne, par exemple si vous désirez effectuer une rhinoplastie chez un chirurgien esthétique à Bordeaux.

La rhinoplastie traditionnelle

La rhinoplastie traditionnelle se réalise généralement sous anesthésie générale. Le chirurgien peut effectuer le remodelage du nez en incisant au niveau des narines par la méthode dite : « voie fermée ». L’opération par voie ouverte quant à elle se fait par incision sur la base et les ailes du nez. Cette méthode vous laissera quelques cicatrices visibles pendant plusieurs semaines.

La rhinoplastie ultrasonique

La rhinoplastie ultrasonique est une méthode révolutionnaire qui a été conçue pour être moins invasive et moins douloureuse, tout en restant efficace. Notez toutefois que celle-ci ne peut être mise en œuvre pour remodeler la pointe du nez ou les narines, et que toutes les cliniques ne la proposent pas encore systématiquement.

La technique consiste plus précisément à façonner les os sans les casser à l’aide d’inserts vibrants, et permet donc d’obtenir un résultat plus précis et plus naturel. Elle offre notamment l’avantage d’être moins douloureuse, et la cicatrisation est très courte. La rhinoplastie par ultrasons se pratique déjà dans les cliniques de luxe, mais reste toutefois très coûteuse, son prix étant 2 fois plus élevé que la méthode traditionnelle.

Elle est fortement recommandée pour les personnes ayant une structure nasale très délicate, notamment les personnes âgées dont les tissus peuvent être fragilisés.

Rhinoplastie : les précautions à prendre

Pour que l’intervention soit couronnée de succès, vous devez impérativement prendre certaines précautions aussi bien avant l’opération chirurgicale qu’à la fin de celle-ci.

Avant l’intervention

La plupart des précautions à prendre avant que vous ne passiez sur la table d’opération vous seront données par votre chirurgien.

Sachez alors que vous aurez à effectuer un bilan sanguin préopératoire afin de déterminer toute éventuelle contre-indication à l’anesthésie. Ensuite, celui-ci effectuera des simulations par ordinateur appelées morphing, afin de déterminer de manière exacte le résultat recherché. Vous pourrez également être amené à réaliser un examen radiologique en fonction du but de l’opération.

En outre, il faudra notamment arrêter de fumer un mois au minimum avant la chirurgie pour que la cicatrisation n’en soit pas compliquée. La pilule contraceptive devra également être stoppée momentanément dans certains, cas, tout comme l’aspirine qui ne devra pas être ingérée au cours des 10 jours qui précèdent l’opération. Enfin, vous ne devrez plus boire ni manger 6 heures avant l’intervention.

Après l’intervention

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale qui n’est pas douloureuse de manière générale, les suites post-opératoires peuvent durer entre une et 2 semaines selon le type de rhinoplastie. Sachez également que les fils utilisés pour effectuer l’opération sont totalement résorbables donc, vous n’aurez pas à passer par l’étape des points à faire sauter. En cas de douleur, il faudra contacter immédiatement le médecin, puisque celles-ci peuvent être dues à une infection.

Toutefois, attendez-vous à avoir du mal à respirer par le nez à cause de l’œdème, qui peut d’ailleurs s’étirer au niveau des paupières dans certains cas. Vous aurez également quelques ecchymoses qui s’estomperont au fil du temps. En attendant, vous pouvez vous reposer chez vous le temps que cela disparaisse ou utiliser du maquillage couvrant si vous désirez les dissimuler. Vous devrez porter des mèches pendant 3 jours en moyenne et une attelle endo-nasale si l’intervention a été effectuée au niveau de la cloison.

Enfin, le temps de cicatrisation peut prendre un mois entier donc, il faudra éviter tout geste traumatisant ou activité sportive durant cette période.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *