Pages Navigation Menu

Que dit la psychologie sur l’infidélité ?

Que dit la psychologie sur l’infidélité ?

Le divorce a atteint une hausse jamais atteinte auparavant. La raison la plus souvent invoquée pour la rupture d’une relation de couple est l’infidélité. Qu’entend-on par infidélité ? Que dit la psychologie sur l’infidélité ?

Qu’entend-on par infidélité ?

L’infidélité se rapporte à une relation de couple. L’homme et la femme en couple devrait se jurer fidélité l’un à l’autre. Qu’est-ce à dire ? Que les deux s’engagent à ne pas avoir de relations sexuelles avec quelqu’un d’autre. Il est parlé d’infidélité quand l’un ou l’autre brise ce pacte tacite en ayant des relations sexuelles avec un autre partenaire. Qu’est-ce qui peut pousser à cette infidélité ? Que dit la psychologie sur cette question ?

Que dit la psychologie sur l’infidélité ?

La raison principale est une perte des valeurs morales d’antan. L’homme moderne s’est détaché presque complètement des interdits dictés par les pratiques religieuses. La psychologie, en plus, avance différentes autres raisons. D’abord la forte propension de l’homme à ne pas se contenter d’un seul partenaire. Apparemment, pour s’épanouir pleinement dans sa sexualité, l’homme a besoin d’avoir plusieurs partenaires sexuels. De plus, l’homme dissocierait facilement l’amour et le sexe. Pour lui il serait possible et sans problème d’aimer sa partenaire et, en même temps, chercher du plaisir sexuel ailleurs. Chez l’homme plus âgé, c’est une manière de se croire encore plus séduisant que jamais. Chez certains hommes encore, c’est l’excitation de l’éternel recommencement qui entre en ligne de compte : premier baiser, premières caresses, premier rapport sexuel. D’autres encore évoquent le constat de l’infidélité chez leurs propres parents, celle du père notamment. Sinon c’est l’incapacité à trouver la pleine satisfaction dans les relations sexuelles avec le partenaire attitré ou la recherche de nouvelles sensations ou sources de plaisirs sexuels. Il y a aussi ceux qui font l’amour par procuration, c’est-à-dire qui n’arrivent pas à atteindre l’orgasme sans penser à une autre femme. A la fin, si l’occasion se présente, le passage à l’acte va être facile. Ce sera d’autant plus facile s’il est sous l’emprise des boissons alcoolisées. Enfin il y a l’infidèle chronique. Pour lui la fidélité est un tabou dont il n’a rien à faire.
Du côté de la femme, il est retrouvé presque les mêmes causes. Il y a d’abord l’exemple parental déjà évoqué plus haut. Il y a aussi le problème causé par le nomadisme du partenaire. Toujours en voyage, c’est à peine si le couple a le temps d’avoir une vie commune, encore moins de relations sexuelles. Le désir d’aller voir ailleurs peut naitre facilement. A la première occasion, il sera très facile de franchir le pas vers l’infidélité.
Dans les deux sexes, indifféremment, il y a le foisonnement des sites de rencontre. L’internet étant présent dans presque tous les foyers, il est très aisé de commencer et d’entretenir des relations avec une personne autre que son partenaire officiel. Enfin il y a la facilité accrue de l’accès à la pornographie. A la longue la tentation peut naitre d’essayer les choses qui y sont visionnées avec un autre partenaire. En effet, parfois, il y a une gêne à demander à sa femme de les pratiquer.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *