Pages Navigation Menu

Les maladies à prévenir durant la grossesse

Les maladies à prévenir durant la grossesse

Durant ses mois de grossesse, les femmes s’exposent à certaines infections qui peuvent nuire leur santé ainsi que celle de leur bébé. Sur ce, il faut être vigilante tout en faisant attention aux maladies à risque comme la listériose, la grippe ou encore la rubéole. Le diabète gestationnel ainsi que les virus comme le citomégalovirus peuvent aussi atteindre les femmes enceintes.

Le rhume pendant la grossesse : les conseils pour se soigner

Le rhume est une des maladies virales très fréquentes en hiver, mais aussi au printemps lorsque les beaux jours arrivent en retard. Retrouvez ci-après les remèdes possibles pour l’éviter, notamment quand on est en pleine phase de grossesse. Sachant que la majorité des médicaments n’est pas autorisée pour les femmes enceintes, alors que la grossesse peut entraîner un affaiblissement du système immunitaire. Cela peut être sans doute le premier facteur de votre éternuement depuis quelque temps. Afin d’éviter cette sensation due à l’action de la progestérone, il s’avère important de nettoyer régulièrement votre nez. L’utilisation d’un sérum physiologique ou de spray à base d’eau de mer est recommandée. Certains traitements homéopathiques sont aussi envisageables en préventif. Par ailleurs, il est conseillé de bien aérer votre chambre afin de purifier l’air.

Les autres maladies à prévenir par une femme enceinte

Le bon déroulement de la grossesse peut être perturbé par certaines maladies infectieuses. Pour s’en protéger et d’appliquer un traitement adapté, voici quelques types d’infections à savoir absolument. D’ailleurs, à ce propos, votre expert en pharmacie à Jumet peut vous indiquer les meilleurs traitements pour assurer votre grossesse. Pour commencer, il y a la fameuse toxoplasmose, une maladie parasitaire qui ne pose aucun souci en dehors de la grossesse. Toutefois, si une femme enceinte est atteinte par cette infection, et que cette dernière franchise la barrière placentaire, alors cela présente plusieurs menaces au fœtus. Celui-ci peut, par exemple, s’exposer à un risque de mort « in utero ». L’autre infection concerne la rubéole. Cette maladie infantile est provoquée par un virus propagé dans l’air et peut impacter le fœtus durant la grossesse. Concernant les infections urinaires, ces cas sont aussi très fréquents au niveau des femmes enceintes.

Les astuces pour limiter les risques d’infection urinaire

Un cas particulièrement spécifique chez les futures mamans, les infections urinaires peuvent provoquer un accouchement prématuré. Afin d’éviter et de limiter les risques, les femmes enceintes sont contraintes de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour. Avant et après les rapports sexuels, vous devez également uriner. Ensuite, n’oubliez pas de faire une toilette intime quotidienne en utilisant un produit doux adapté au pH de la flore vaginale. L’usage d’un gant n’est pas recommandé, car il constitue un véritable nid à microbes. Enfin, n’oubliez pas de vous essuyer d’avant en arrière afin de ne pas laisser place aux bactéries à proximité de l’urètre.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *