Pages Navigation Menu

Colopathie aigue : symptômes et traitements

Colopathie aigue : symptômes et traitements

Il n’y a pas de test pour diagnostiquer définitivement la colopathie. Votre médecin commencera probablement par vous fournir des examens médicaux complets, un examen physique et des tests afin d’écarter la possibilité d’autres affections. Si vous avez la colopathie avec diarrhée, vous serez probablement testé pour l’intolérance au gluten (maladie coeliaque).

Les différents symptômes

Les critères comprennent des douleurs abdominales et un inconfort qui durent, en moyenne, au moins un jour par semaine au cours des trois derniers mois, associés à, au moins, deux de ces facteurs : La douleur, l’inconfort et la défécation. La fréquence ou la consistance de cette dernière est modifiée.

D’autres sont axés sur la douleur soulagée par le passage des selles et sur le fait de les avoir incomplètes, d’y avoir du mucus et des changements dans leur consistance. Plus vous avez de symptômes de ce genre, plus la probabilité d’une colopathie est élevée.

Les types de colopathie

Les types de colopathiePour le traitement, la colopathie peut être divisée en trois types, selon vos symptômes : constipation prédominante, diarrhée prédominante ou mixte. Votre médecin vérifiera, probablement, si vous présentez d’autres signes ou symptômes qui pourraient suggérer une autre affection plus grave. Ces signes et symptômes comprennent la perte de poids, le saignement rectal, la fièvre, les nausées ou vomissements récurrents, l’anémie, la diarrhée, entre autres.

Si vous présentez ces signes ou symptômes, ou si un traitement initial pour la colopathie ne fonctionne pas, vous aurez probablement besoin de tests supplémentaires.

Tests supplémentaires

Votre médecin peut vous recommander plusieurs tests, y compris des études sur les selles pour vérifier s’il y a infection ou des problèmes avec la capacité de votre intestin à absorber les nutriments provenant des aliments. Vous pouvez également avoir un certain nombre d’autres tests pour éliminer d’autres causes de vos symptômes.

Un traitement adéquat en fonction des symptômes

Le traitement de la colopathie est axé sur le soulagement des symptômes afin que vous puissiez vivre aussi normalement que possible.

Les signes et symptômes légers peuvent souvent être contrôlés en gérant le stress et en apportant des changements à votre alimentation et à votre mode de vie comme éviter les aliments qui déclenchent vos symptômes, mangez des aliments riches en fibres, dormir suffisamment. Votre médecin pourrait vous suggérer d’éliminer de votre alimentation les aliments à haute teneur en gaz. Si vous souffrez de ballonnements ou de flatulences, vous pourriez éviter les boissons gazeuses et alcoolisées, la caféine, les fruits crus et certains légumes, comme le chou, le brocoli et le chou-fleur.

La recherche montre que certaines personnes atteintes de la colopathie signalent une amélioration des symptômes de diarrhée si elles cessent de manger du gluten (blé, orge et seigle) même si elles n’ont pas la maladie coeliaque.

Toutefois, pour la colopathie aigue, Il y a comme traitement, les antidépresseurs tricycliques qui peuvent aider à soulager la dépression et à inhiber l’activité des neurones qui contrôlent les intestins pour aider à réduire la douleur. Si vous avez de la diarrhée et des douleurs abdominales sans dépression, votre médecin peut vous suggérer une dose inférieure à la normale d’imipramine (Tofranil), de desipramine (Norpramine) ou de nortriptyline (Pamelor). Les effets secondaires, qui peuvent être réduits si vous prenez le médicament juste avant de vous coucher, peuvent inclure la somnolence, une vision trouble, des étourdissements et la bouche séche.

Les antidépresseurs inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), comme la fluoxétine (Prozac, Sarafem) ou la paroxétine (Paxil), peuvent vous aider si vous êtes déprimé, souffrez de douleur et de constipation. Enfin, la prégabaline (Lyrica) ou la gabapentine (Neurontin) peut soulager la douleur intense ou les ballonnements.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *