Pages Navigation Menu

L’autisme

L’autisme

Imaginez vivre dans un monde qui ne vous atteint pas complètement, et auquel vous ne pouvez pas toujours répondre. Pour de nombreuses personnes atteintes d’autisme, ce grand fossé existe entre leur monde et la réalité qui les entoure. L’autisme fait partie d’un groupe de troubles du développement appelé troubles du spectre autistique. L’autisme touche environ 1 enfant sur 68. Les enfants autistes présentent habituellement des signes avant l’âge de 2 ans.

Les causes de l’autisme

De nombreux facteurs peuvent être liés à l’autisme, mais aucune cause concluante n’a été trouvée. Il y a, toutefois, des preuves que certaines personnes autistes ont des différences structurelles et chimiques dans leur cerveau.

La génétique peut également être un facteur. Dans les études portant sur des jumeaux identiques, si l’un d’eux est atteint d’autisme, il y a environ 90 % de chances que l’autre jumeau l’ait aussi. Pour les frères et sœurs d’une personne autiste, les risques qu’ils soient atteints de cette maladie sont plus élevés que pour la population en général.

L’exposition aux polluants et aux toxines pendant le développement du fœtus peut exposer l’enfant à un risque plus élevé de développer des TSA, ainsi que d’autres événements qui peuvent survenir avant et pendant la naissance, comme l’insuffisance pondérale à la naissance, la maladie maternelle, les difficultés à la naissance et l’âge des parents à la conception.

Symptômes et complications

Symptômes et complicationsLe signe le plus évident qu’un enfant est autiste est son incapacité à interagir socialement. Les bébés et les nourrissons ne réagissent pas aux sourires, aux jeux vocaux ou à d’autres stimuli et activités de leur environnement. Les enfants ne suivront pas les autres avec leurs yeux ou ne les regarderont pas dans les yeux. L’expression faciale et le langage corporel ne sont ni compris ni exprimés par eux. Il se peut également qu’ils ne soient pas en mesure de développer des relations affectives.

De nombreux enfants autistes ont de la difficulté à développer leurs aptitudes langagières et il est peu probable qu’ils entament une conversation. Cependant, il n’est pas inhabituel pour eux de faire écho à des phrases qu’ils entendent dans une conversation ou qu’ils ont entendues dans le passé.

Cette tendance à la répétition se manifeste dans d’autres comportements associés à l’autisme. Certains mouvements tels que battre des mains ou tordre le corps, seront répétés encore et encore. Les enfants ne participent pas à des jeux imaginatifs mais peuvent apprendre et imiter des actions. Par exemple, un enfant qui semble jouer au téléphone, composer, parler, raccrocher, agira exactement de la même façon et commandera la prochaine fois. Cela n’indique pas une imagination active mais plutôt la répétition d’un comportement appris. L’apprentissage se fait également de manière erratique. Ce  qu’un enfant semble avoir appris un jour peut être oublié le lendemain.

Les enfants autistes préfèrent souvent garder un ordre strict autour d’eux. Le jeu peut consister à aligner des objets ou même à être fasciné par un aspect d’un jouet (sa texture, son odeur ou sa couleur) plutôt que par sa fonction. Les personnes atteintes d’autisme préfèrent souvent que les routines soient strictement respectées. Par exemple, servir un repas avec 5 minutes de retard peut provoquer une crise de colère. Un objet déplacé hors de son lieu habituel peut être extrêmement pénible, provoquant une réaction qui ne s’arrêtera que lorsque l’objet sera remis à son lieu habituel.

Comment établir le diagnostic ?

Comme il n’existe pas de causes bien identifiées, il n’existe pas de test simple pour déterminer si un enfant en est atteint ou non. En se basant sur les difficultés sociales de l’enfant, ses comportements et sa faible capacité à communiquer, un médecin, un psychologue ou un psychiatre peut identifier l’enfant comme étant atteint d’autisme. Il est habituellement détecté avant l’âge de 3 ans. Les signes dans le diagnostic sont,  entre autres, une interaction et une communication sociales perturbées,  des comportements limités et répétitifs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *