SanteWeb.com / Médecine / Neurologie / Homonculus de penfield


Homonculus de Penfield



Homonculus .

Le mot comporte la racine latine" homo"= homme et le suffixe "culus" , qui en bas latin amoindrit le sens du mot auquel il est attaché.
Ainsi particule= petite partie, vallécule= petite vallée, monticule= petit mont .

On trouve cette notion d`homonculus dans une certaine littérature ésotérique ou de science fiction où il est question que l`auteur essaie de recréer un petit d`homme à son image , comme dans le mythe de Frankenstein.

Mais "Homonculus" a aussi un sens médical.
Les fonctions cérébrales peuvent être globalement scindées en 3 niveaux commandés par 3 ordres de structures anatomiques:

-l`archéencéphale : activité instinctive et réflexe

-le paléencéphale : activité impulsive et automatique

n-le néencéphale : activité du cerveau conscient et rationnel. Le cortex moteur en particulier possède une somatotopie originale, c`est à dire une correspondance précise entre des zones de commande cérébrale et des zones dépendantes corporelles .

Or il n`ya a pas de proportionnalité entre la surface réelle des zones de commande et la taille des segments corporels de destination.

Par ailleurs, ces zones ont une répartition très spécifique , le voisinage des centres de la bouche et de la main expliquant par exemple des tableaux d`épilepsies particuliers lors de certaines lésions cérébrales .

Wilder PENFIELD et Theodore RASMUNSSEN , ont en 1950, dans l`unité de Neurophysiologie du Royal Victoria Hospital de Montréal, montré que si l`on représente un homme avec les proportions de ses centres de commande , on obtient une
sorte de gnome baptisé désormais "homonculus de Penfield" dont la bouche et les mains sont particulièrement développés.



Voir l`image sur:

lajoie.uqam.ca/percept/Bloc3/homonculus.html

des notions de neurophysiologie bien expliquées sur:

www.anatomie-humaine.com/neuroa/cerveau.html

et pour des notions plus générales, lancer la recherche "homonculus" par exemple sur "google.com"

Et , puisque Penfield était canadien et que beaucoup de sites canadiens sont référencés sur lui et sur l`homonculus, citons en clin d`oeil la superbe métaphore de l`écrivain New Yorkais Paul Auster dans "L`invention de la solitude", qui réunit ces deux éléments:

Dans le texte, Paul Auster évoque sa conception pendant le voyage de noces de ses parents aux chutes du Niagara (la rive canadienne est une destination traditionnelle de ce type d`événement).
La réussite du couple parental était (déjà !) compromise et l`auteur prend la mesure de la précarité de son existence biologique en se décrivant à ce moment comme un "homonculus aléatoire" (random homonculus), comparable aux trompe-la-mort qui affrontaient enfermés dans des tonneaux l`écume bouillonnante de ces fameuses cataractes.





Dr Pierre Vazel
mis en ligne 15-12-2001 Relu Avril 2009


TAGS : Homonculu, Penfield, Notion, Commande, Canadien, Activité, Cérébrale, Certaine, Destination, Lauteur


A voir aussi :

•  La migraine en question

•  Maladie de parkinson